La réussite de la pose d’un sol en carrelage dépend bien sûr des qualités techniques et esthétiques du matériau mais aussi d’un ensemble d’éléments (dalle, colle, joints de dilatation, etc.), qui forment l’ensemble de votre sol en carrelage.

Une bonne exécution des opérations de pose est par conséquent indispensable pour assurer un résultat final parfait. 

La pose peut être indifféremment effectuée au moyen de colle ou de mortier. Pour le choix de l’adhésif le plus approprié et les modalités d’application, on conseille de se conformer aux instructions du fabricant.

Dans les endroits très passants ou soumis au passage de lourdes charges, il est conseillé de réaliser une pose de votre carrelage à la colle.

Pour mettre en valeur au mieux les caractéristiques de votre carrelage nous conseillons de suivre, lors de la pose, les conseils suivants :

– Poser quelques éléments de carrelage au sol (au moins 3 m2) pour vérifier l’effet d’ensemble.

– Ne pas immerger le matériau dans l’eau avant la pose.

– Dans le cas d’une pose traditionnelle, travaillez vos matériaux jusqu’à ce que toutes les cavités et/ou bulles d’air aient disparu du mortier et que le ciment liquide soit sorti des joints.

– Pour la coupe des carreaux, surtout sur les surfaces polies, évitez de marquer la belle face au crayon ou au feutre.

– Attendre 48-72 heures avant de marcher sur votre sol.

 

JOINTOIEMENT

En cas de pose avec adhésifs à prise normale, jointoyer le sol après 24/48 heures ; si les adhésifs sont à prise rapide, faites-le après 4 heures.

Sur votre carrelage est poli et lustré, utilisez des mortiers-joints avec des coloris ton sur ton (évitez si possible les mortiers foncés comme le noir, le bleu et le rouge sur des matériaux de couleur claire et vice versa).

Si vous décidez d’utiliser malgré tout des mortiers avec des pigments en contraste à votre carrelage, respectez scrupuleusement les informations figurant sur les fiches techniques et faites tout d’abord un test du mastic sur votre carrelage.

Pour le jointoiement des surfaces, ne pas utiliser de mortiers flexibles à base de matières synthétiques, surtout en contraste avec la couleur du matériau et ne pas ajouter d’additifs/latex au mortier. En effet, ces derniers rendent l’élimination des résidus extrêmement difficile avec les nettoyants ordinaires.

Étalez le mortiers-joint avec une spatule caoutchoutée sur toute la surface du matériau.

Jointoyez de petites surfaces à la fois, en enlevant les quantités excédantes avec une éponge ou un chiffon (humidifié avec de l’eau propre) ou utilisez des machines spéciales pour enlever le mortier en excès quand le voile de mortier est encore humide.

 

PREMIER NETTOYAGE

Un premier nettoyage adéquat de votre carrelage est d’une importance fondamentale, aussi bien pour mettre en valeur les caractéristiques esthétiques et de brillance de vos carreaux, que pour les nettoyages suivants.

Il est donc très important que le nettoyage initial soit effectué tout de suite après la pose, avec des produits à base acide, en frottant énergiquement et ensuite en rinçant à grande eau. Vous éliminerez les résidus de mortier, de colle, de ciment, etc.

Il est possible d’utiliser tous les nettoyants disponibles du marché, à l’exception des produits contenant de l’acide fluorhydrique (composés et dérivés).

 

APRES LE PREMIER NETTOYAGE

Il est recommandé de protéger soigneusement le carrelage.

S’il est nécessaire d’exécuter d’autres opérations comme le badigeonnage ou toute autre intervention, il est conseillé, une fois la pose terminée, de couvrir le sol avec des bâches en PVC ou en tissu.

Attention : il faut attendre entre 48 et 72 heures avant de pouvoir marcher sur votre sol en carrelage.